AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Willy Simpson ~ a perfect man doesn't exist.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Métier : Directeur communication d'une entreprise de surf
Statut : Divorcé
Messages : 110
Points : 71
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: Willy Simpson ~ a perfect man doesn't exist.   Lun 30 Juin - 17:02


William Brody Simpson
"Sois un homme de valeurs, et non un homme de succès. Du moins, essayes, idiot.."
 

A moi les îles Cook !  Je me présente, je m'appelle William Brody Simpson, alias Willy ! Je suis né(e) le 1 Mai 1985 à New-York, aux Etats-Unis. Je suis aujourd'hui âgé(e) de 29 ans, classe non ? Dans la vie de tous les jours je suis directeur de communication dans une entreprise de surf, Easy Surf .Un petit secret pour la route ; je suis hétérosexuel et présentement divorcé et libre comme l'air. On me dit souvent que je ressemble à Ryan Gosling, en plus sexy. Et pour finir, je fais partie du groupe like a fish in the sea, et j'en suis fier(e).



Que penses-tu de l'avancée technologique sur les îles ? : Je ne suis pas forcément pour, mais je n'y suis pas complètement opposé non plus. J'aime le coté naturel, authentique de ces îles mais il faut bien avoué que la technologie peut amener pas mal de confort que les huttes en paille ne peuvent pas nous offrir. Donc tant que ça reste raisonnable, que ça nous permet de vivre sainement, sans avoir l'impression d'être envahi et de ressembler à une ville comme New-York, je n'y vois pas d'inconvénients !


Mes petites manies
Que dire sur mes petites habitudes ? Je suis un fou de surf, ce qui explique que j'en ai fait mon métier. Je ne passe que très rarement une journée sans chevaucher ma planche, quelque soit le temps qu'il fasse. Je mange équilibré. C'est un détail je sais, mais je suis un homme qui adore cuisiner et je pense que ça fait toujours bien de dire ça dans un " cv ", ça plait aux femmes il parait ! Donc oui, je suis un véritable cordon bleu, merci maman. Pour reprendre vos petites idées, je chante effectivement sous ma douche, tout comme dans ma chambre, ou au bureau. Un futur Steevie Wonder ? Absolument pas ! Je suis une vraie casserole mais j'adore ça, j'adore chanter, danser, faire la fête, que ça soit en journée ou en soirée. Ce qui nous emmène à une autre de mes mauvaises manies : les bars et boites de nuit. Je sais ce que vous pensez : il a une vraie vie de trentenaire célibataire ! Et je ne peux que vous donner raison. Je profite de mon céliba et de ma jeunesse comme il se doit ! 
Mon caractère unique
Comment vous dire ? Un paradoxe sur pattes. Quand on me voit arrivé avec mon air fier, ma planche sous le bras et mes lunettes de soleil, on se dit immédiatement que je suis un séducteur dans l'âme, un véritable coureur de jupons, un homme infidèle qui s'amuse avec tout ce qui bouge. Et c'est en fait l'effet recherché. C'est tellement plus drôle d'être un homme extraverti, joueur et taquin qu'un grand timide. Et puis, n'ayant aucun complexe, je n'ai pas vraiment de mal à aller vers les autres. Oui c'est ça, je suis sociable, très sociable. Extraverti et impudique. A vous de voir si vous le caser dans qualités ou défauts. Mais derrière ces airs de Don Juan, je suis en fait un grand romantique, qui se cache derrière cette carapace terriblement attirante pour empêcher les femmes d'approcher mon coeur trop facilement. Il est bien gardé celui là. Je joue beaucoup, taquine beaucoup, séduit beaucoup, passe même souvent à l'action avec la gente féminine, mais je tente toujours de rester honnête sur mes intentions, je ne fais rêver personne. Les femmes qui finissent dans mon lit savent qu'elles n'y remettront jamais les pieds. Et à contrario, quand je suis amoureux, elle ne peut pas le manquer. Je suis dévoué, attentionné, romantique, terriblement possessif et j'en attend autant de ma compagne. Autant dire que je suis un séducteur au coeur tendre. En parlant de coeur tendre, je suis très attâché à la famille, que ça soit ma fille, mes parents, ou mes frères et soeurs. Je tiens énormément à chacun d'eux, avec leurs qualités et leurs défauts et dans ma tête, la famille passera toujours avant tout. Je suis un véritable papa gâteau, et je l'assume entièrement ! Les petits détails inavouables ? Je suis jaloux, je n'aime pas perdre, et je suis très susceptible. Mais sinon je suis gentil et je ne mords pas, promis !



derrière l'écran
★  Pseudo/Prénom : Lucky Lau / Laurie. ★ Âge : 19 bougies à mon actif ! ★ Fille ou Garçon ? : Aux dernières nouvelles je suis une fille    ★ Scénario ou PI ? : Scénario de Biancaaa    ★ Double compte ou pas encore ? : Pas encore, mais bientôt ! ★ Présence sur le forum : Le plus souvent possible, généralement je passe tous les jours. ★ Ou as-tu déniché le forum ? : Encore une fois, grâce à Bianca (a). ★ Un petit avis dessus ? : Il vient à peine d'ouvrir mais il est déjà super accueillant et les copains sont ..   . ★ Souhaites tu être parrainé? : écrire ici. ★ Un dernier mot pour la route ? : Non merci.


fiche by snow sparrow.
crédits gifs & icon ;; tumblr & chester.



Dernière édition par William B. Simpson le Lun 30 Juin - 18:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Métier : Directeur communication d'une entreprise de surf
Statut : Divorcé
Messages : 110
Points : 71
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: Re: Willy Simpson ~ a perfect man doesn't exist.   Lun 30 Juin - 17:03


Welcome to my life

"faire ce que tu aimes, c'est la liberté; aimer ce que tu fais, c'est le bonheur"
 


C'est l'histoire d'un blond...

qui commence le 1er Mai 1985, dans une petite clinique du Bronx. Un petit blondinet voit le jour, entouré de ses jeunes parents, totalement épanouis et heureux d'accueillir dans leur foyer leur premier enfant : William, alias Willy. Alias moi en fait. Comme je le disais, je suis donc  né dans de bonnes conditions, avec des parents amoureux et qui me voulaient. Certes ils n'avaient pas beaucoup de moyens financiers mais  j'ai toujours compensé ce manque par un surplus d'amour et je ne me suis du coup jamais considéré manquant de quoi que ce soit. D'ailleurs, en parlant d'amour, j'ai du le partager trois ans après avec la naissance de mes frères et soeurs : Nicholas et Amanda, ou Nico et Amy, ce qui est beaucoup plus fréquent en fait. Et oui, je suis passé de fils unique à grand frère de deux petits jumeaux blondinets. Entre nous trois, tout s'est toujours bien passé. Je ne peux pas dire, comme dans certaines fratries, que l'on passait notre temps à se taper dessus, à se disputer pour nos jouets ou pour quoi que ce soit d'autres d'ailleurs. Chacun a réussi à trouver sa place, sans aucun doute grâce à l'amour que nous donnait nos parents. Une petite famille idéale en fait.

Du moins c'est comme ça que je le vivais à l'âge où mes dents n'avaient pas encore poussées et où je n'étais pas encore assez grands pour avoir les mêmes jeux que mes copains. Car il faut bien voir la vérité en face, on n'avait à peine de quoi nourrir nos cinq estomacs, alors vous vous doutez bien que les dernières consoles à la mode ou la télévision ce n'était pas vraiment pour nous. On s'est toujours amusé avec les voisins du quartier à grimper dans les arbres ou à faire des match de basket à 50 sur un même terrain avec un ballon oublié par hasard par les plus grands. L'arrière plan de New York, ce n'est pas aussi idyllique n'est-ce pas ? Et depuis ce jour, je me suis promis d'avoir un bon métier, de ramener de l'argent à la maison, d'en faire profiter mes parents, de faire découvrir le monde à mes cadets. Je n'étais pas bien grand mais j'avais déjà compris, par la force des choses que je devais me tenir à carreaux en classe, sans qu'on est eu besoin de me couvrir de punitions et c'est ce que je fis. Je ne brillais pas forcément mais je me suis toujours débrouillé pour passer dans la classe supérieure, gravissant mes petits échelons, toujours avec mon projet d'avenir bien trop mature pour mon âge encré dans ma tête.

C'est ainsi que je foule les marches du lycée sans me rendre compte que les années soient passées, sans encombre, sans éléments vraiment notables à vous raconter. Une petite vie tranquille avec mon ballon de basket, ma famille modeste, et mes deux petits bijoux : les jumeaux. C'est là que les choses devinrent intéressantes et que je compris que je pouvais aussi profiter de la vie, prendre mon indépendance, tout en faisant ce pour quoi je me destinais. J'ai donc passé beaucoup plus de temps sur les terrains de basket, me faisant même repérer. Par qui ? D'abord par des recruteurs de l'université qui ont de suite misé sur moi et mon potentiel apparemment immanquable, mais aussi par les filles. Ah les filles. Quelle découverte pour moi. Un changement dans ma vie. Je compris en une fraction de secondes que j'avais affaire à une espèce à part, une espèce à qui je semblais beaucoup plaire, de part mon physique, il faut l'avouer avantageux, mais aussi par ma sociabilité à toutes épreuves développées dans mon quartier. C'est ainsi que je découvre par la même occasion les soirées, l'alcool, le milieu de la nuit, le sexe et tout ce qui s'en suit et je peux vous assurer que j'en ai dignement profiter. Jusqu'au jour où je franchis les portes de l'université. Vous vous demandez depuis quand l'université assagit les séducteurs ? Minutes, je vous explique !

A vrai dire, ce n'est pas l'université qui m'a assagit, mais plutot une jolie blonde, une magnifique blonde, une sublime blonde, qui portait, et porte toujours le doux nom de Luna. Qui est cette Luna ? Une jeune femme d'un an ma cadette qui débutait ses études de droit alors moi j'étais déjà en deuxième année de management. Une femme fatale, une femme comme on en connait pas. Une séductrice hors paire ? Même pas. Juste une femme magnifique, sérieuse, charismatique, qui en imposait avec ses démonstrations musicales et son regard ravageur. Enfin bon, autant dire clairement les choses : j'étais amoureux. J'avais 20 ans et j'étais fou amoureux. Elle m'apportait tellement que je ne me voyais plus faire ma vie sans elle. Et en plus de m'apporter l'amour, elle m'a apporté indirectement une amitié fraternel avec Clark, son grand frère qui était à cette époque dans la même promo que moi. On s'était juré de ne jamais détruire ce trio infernal, et c'est ce que nous avons fait.

Trio qui est d'ailleurs assez vite devenu un quatuor. Une troisième femme ? Une copine pour Clark ? Non bien trop timide. Alors quoi ? Une petite fille ! Ma petite fille ! L'amour de ma vie. Lula est née alors que je venais de fêter mes 24 ans et cette petite blondinette ( oui encore une ) devint ma nouvelle raison de vivre, ma nouvelle raison de me battre au jour le jour. A partir d'ici, tout s'enchaina à une vitesse assez incontrolable. Dans la même année, je finis mes études, Luna et moi nous marions, et avec Clark nous tentons de créer notre petite entreprise de pub. Tout semblait bien fonctionner, mise à part ce dernier petit point, enfin gros point essentiel dans ma vie : le boulot. Il faut bien avouer que deux petits jeunes qui se lancent dans la pub à New-York, ce n'est pas le comble de l'originalité, et comme c'était prévisible, rien de tout ce qu'on avait prévu à fonctionner. Et c'est Clark et son cerveau expérimenté de nature qui nous a sorti du pétrin : le club des quatre part dans les îles ! Pourquoi dans les îles ? Parce que Clark connaissait ces îles, pour y avoir été assez souvent en vacances quand il était gamin, et qu'il a toujours rêver de retourner y vivre pour surfeur. Alors autant faire d'une pierre deux coups et y monter notre boite de surf. Avec mon coté aventurier, et mon désir d'offrir une vie digne à ma famille, en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire, nous voilà parti à l'aventure, Clark, sa soeur, notre fille et moi aux îles Cook.

Là aussi, ma vie prit un autre tournant. Certes nous partions de rien, mais nous vivions à présent dans un cadre idyllique et juste pour ça, j'étais fier de pouvoir offrir tout celà à ma famille. Et puis le reste a suivi très vite. Les petits New-Yorkais se sont vite intégrés à la vie insulaire, et notre entreprise de surf, Easy Surf, devint très vite la référence sur les îles Cook, obtenant les meilleurs contrats avec les sportifs du moment. Autant dire que tout rouler. Tout ? A vrai dire non. Mon couple commençait à prendre l'eau. On était peut-être allé un peu trop vite. Luna est devenue chirurgienne, sérieuse, rangée, maman impliquée, alors que moi, tout autant impliqué pour ma fille mais beaucoup plus grand frère que papa, et puis beaucoup plus sur les planches qu'à la maison. J'ai eu le sable qui m'ait un peu monté à la tête si je peux dire ça ainsi. C'est donc d'un commun accord qu'on a décidé avec Luna de se séparer, sans grosses disputes, sans éclatements. Nous avons pensé avant tout, en adultes responsables, à Lula qui a besoin de ces deux parents. Et c'est ainsi que se déroule ma vie à présent.

Le présent tient, parlons en un peu quand même pour conclure ce récit interminable de ma vie, en espérant ne pas avoir perdu plus de la moitié d'entre vous entre temps. Je dis donc dans un petit appartement pas loin d'Easy Surf, histoire d'y être le plus tôt possible le matin sans avoir à me lever aux aurores. Petit loft où j'accueille en théorie ma fille une semaine sur deux mais comme je vous le disais, le divorce s'est passé intelligemment avec Luna, et la petite est assez libre de passer chez qui elle veut. D'ailleurs avec Luna, les relations restent apaisées, nous passons bien sur de moins en moins de temps ensemble, je crois même qu'elle a rencontré quelqu'un d'autres et honnêtement je suis heureux pour elle. De mon coté, je profite de la vie, tentant de ne pas refaire la même erreur en ce qui concerne l'amour. Je n'ai plus eu de relation sérieuse depuis Luna, je ne m'attache plus vraiment et je consacre ma vie à l'amusement amoureux et à la fidélité familiale et c'est déjà pas mal. Enfin.. C'est ce que je vous aurais dis il y a quelques semaines. Pourquoi ? Parce que depuis, une petite rousse, blonde, brune, enfin une femme, a fait son apparition au bureau, tout droit venu d'Allemagne, se présentant sous les conseils d'un ami à Clark pour être notre assistant. Assistante du coup. Mais quelle femme. Non mais quelle femme. Un charisme, un rire, une personnalité, une joie de vivre. Un deuxième soleil sur ces îles déjà merveilleuses. Autant vous dire qu'elle fait bigrement tourner la tête du beau séducteur que je suis et qu'en conquérant, je n'ai pas envie de laisser ma chance passer. Cette Bianca, je veux la connaitre, je veux la découvrir, et je veux lui plaire. Allez savoir si ça sera du sérieux ou pas, je ne suis pas encore en mesure de répondre à tout ça mais une chose est sure, elle va faire un petit bout de chemin dans ma vie. Dans notre vie à tous à Easy Surf...  




fiche by snow sparrow.
crédits gifs & icon ;; tumblr & chester.



Dernière édition par William B. Simpson le Mar 8 Juil - 18:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Métier : Gérant du garage
Statut : Intéressé, mais c'est contre nature
Messages : 124
Points : 167
Date d'inscription : 11/03/2014

MessageSujet: Re: Willy Simpson ~ a perfect man doesn't exist.   Lun 30 Juin - 17:06

Seksy Ryan !!!         Bonne lutte pour l'amour de cette chère Bianca   
Bienvenue en tout cas et bon courage pour ta fiche !

Si tu as une question ou quoique ce soit, n'hésite pas à contacter un membre du staff surtout  

_________________

- i would kiss you if i had courage -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Métier : Prostituée et étudiante en philosophie
Statut : Célibâtarde.
Messages : 282
Points : 378
Date d'inscription : 27/05/2014

MessageSujet: Re: Willy Simpson ~ a perfect man doesn't exist.   Lun 30 Juin - 17:18

Bienvenue
Contente que tu nous aies rejoint . J'espère que ça te plaira . En tout cas, si t'as la moindre question n'hésite pas . Et puis ce scénario et Ryan . Bref, bon courage pour ta fiche

_________________
Disons que le futur reste à écrire...

Peut importe à quel point vous luttez... Vous tombez. Et c’est terrifiant... Si ce n’est qu’il y un bon coté à cette chute libre, c’est une chance que vous donnez à vos amis de vous rattraper ! ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Métier : Directeur communication d'une entreprise de surf
Statut : Divorcé
Messages : 110
Points : 71
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: Re: Willy Simpson ~ a perfect man doesn't exist.   Lun 30 Juin - 17:21

Merci beaucoup tous les deux ! Vous avez fait du super boulot avec ce forum    No problème, je me plais déjà ici    Et promis je sonne l'alarme si j'ai un problème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Métier : Assistante du gerant d'Easy Surf
Statut : Célibataire
Messages : 102
Points : 145
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: Willy Simpson ~ a perfect man doesn't exist.   Lun 30 Juin - 17:23

Mon ptit chouchou !! Encore une fois trop contente de te voir là sexy man !   Merci encore de prendre mon scénario !   Bon courage vec ta fiche que j'ai hâte de lire !   Et si t'as un soucis tu sais quoi faire!   

_________________