AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 let me introduce you to my universe, our universe ( Bianca )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Métier : Directeur communication d'une entreprise de surf
Statut : Divorcé
Messages : 110
Points : 71
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: let me introduce you to my universe, our universe ( Bianca )   Lun 30 Juin - 23:14



let me introduce you to my univere, our universe


Comme dirait un viel ami à moi " Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux : chassez de vos esprits tous vos soucis ". Un grand philosophe cet ami, je sais. Pourquoi je vous parle de lui ? Parce que c'est justement ce que j'essaye de faire en ce moment. Jeune divorcé, célibataire, directeur de communication dans une boite de surf, ma vie semble toute tracée comme celle de centaines de trentenaires mais ce n'est pas vraiment comme ça que je l'imaginais. Pas que mon ex femme me manque, parce que nous n'avions plus rien à faire ensemble, mais la vie de famille me manque, je dois bien l'avouer. Mais il faut aussi que j'avoue que vu la façon dont je me comporte avec les femmes depuis Natalia, je ne risque pas d'en trouver une autre pour partager réellement ma vie. Pas que je sois un véritable connard, ni macho à souhaits, ni exécrable à mourir mais je fais tout pour que personne n'arrive à s'attacher. Ca manque malgré tout. Ceci n'explique pas celà, celà étant " comment je fais pour être heureux ? ". Et bien en ce moment, mes petits instants de bonheur se produisent quand je croise dans les couloirs Bianca, la nouvelle assistante d'Easy Surf. Une jeune allemande, à moitié au point avec sa nouvelle langue, ses nouvelles coutumes, et sa peau qui ne se fait toujours pas au soleil des îles.  Elle est rayonnante, resplendissante, un nouveau soleil qui frappe sur notre petite entreprise. Moi, amoureux ? Non quand même pas, mais totalement sous le charme, ça oui. Elle a ce truc en plus qui fait qu'on a envie d'apprendre à la connaitre, à creuser un peu plus loin que sa chevelure rousse du moment pour savoir ce qui se cache derrière toute cette joie de vivre.

Ansi en tant que patron attentionné et attentif au bien être de son équipe, je trouve tout à fait normal de passer du temps avec chacun de mes employés, pour savoir s'ils se sentent à l'aise dans l'entreprise, ou pour leur faire connaitre les alentours, pour les étrangers allemands par exemple. Une coincidence que ma chère secrétaire soit allemande ? Tiens dont, c'est fou comment le destin fait bien les choses des fois. Vous croyez que je surjoue trop ? Elle va s'en rendre compte si j'amène les choses comme ça non ? Il vaut mieux être sincère directement plutot que de tourner autour du pot et de passer pour le patron pervers, je pense aussi. Il faut dire que depuis quelques temps, je n'ai pas vraiment essayé de jouer les choses subtilement avec les femmes, n'ayant pas vraiment pour projet de les revoir. Je n'avais donc pas besoin de paraitre sérieux, crédible, gentil, mais juste séduisant et bon pour un moment partagé si vous voyez ce que je veux dire. Mais ce n'est pas le cas avec Bianca. Elle, que je me loupe ou pas, je vais la voir tous les jours, sentir son regard bizarre sur moi, son regard qui se demande ce que je lui veux. Je veux lui faire une bonne impression. Paradoxale alors que c'est moi le patron n'est-ce pas ? Mais là il n'y a plus de patron qui tienne. Je dois juste paraitre bien, assez sérieux pour rester crédible, mais pas trop pour que justement, elle n'est pas l'impression de diner avec son boss. Sur les coups de 11h, je prends donc mon courage à deux, pendant que Clark est en déplacement sur le terrain, et me dirige vers le bureau où travaille Bianca. Je toque à la porte, avant d'entrer et m'adresse à elle " Je me demandais si ça te dirait d'aller manger un bout dehors à midi ? Je pensais à un restaurant sympa au bord de mer, ça te ferait connaitre un peu le coin ! " Dites moi que j'ai l'air gentil et bien intentionné. Non parce que c'est exactement ce que je suis mais j'ai peur que mes vilains travers reprennent le dessus à un moment où ils devraient rester caché. Aller Bianca, acceptes.

_________________

Soyons différents, ensemble.
She’s just watching the clouds roll by and they spell her name like Lois Lane, and she smiles. Oh the way she smiles. She’s talking to angels, counting the stars, making a wish on a passing car. She’s dancing with strangers, falling apart. Waiting for Superman to pick her up in his arms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Métier : Assistante du gerant d'Easy Surf
Statut : Célibataire
Messages : 102
Points : 145
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: let me introduce you to my universe, our universe ( Bianca )   Mer 2 Juil - 21:32


Let me introduce you to my universe, our universe
AVEC WILLIAM

Voilà à peu près une semaine et demie que je suis sur les îles Cool. J'ai eu mon bureau mais je suis encore en pleine installation. J'aimerais qu'il me reflète vraiment et pour ça il faut que je m'occupe sérieusement de la déco et que j'aille faire quelque courses. Mais pour le moment je suis plus prise par la maîtrise de la langue et de toutes cette paperasse. Pas que je pensais que ça serait difficile, et ça ne l'est pas, mais ce n'est pas non plus très facile pour le moment. Je fais encore des fautes, il faut vraiment que je m'habitue. Et puis ici tout est différent de l'Allemagne, les horaires, le fonctionnement, même le climat tiens. Ma peau blanchâtre ne s'est pas encore habitué, et je me demande si elle s'habituera un jour, je crois que je suis née pour rester comme ça. Malgré tout l'ambiance dans l'entreprise est assez agréable pour le moment, bien que trop calme à mon goût, heureusement que dans mon bureau je suis plutôt libre. Et puis on ne manque pas de divertissement ici, entre le directeur de communication gros dragueur et le pdg timide et empoté. Je commences à les adorer ceux là. J'observe la pile de dossier sur mon bureau et soupire. Pas si facile d'être l'assistante d'un pdg d'une entreprise qui marche bien. Il y a beaucoup de choses à gérer, c'est bien pour ça qu'il a fait appel à moi d'ailleurs, pour l'aider à gérer. J'attrape le premier sur la pile et me met à lire le titre « sé-séances ph-o-photos. » , pfiou pas facile. Je l'ouvre et parcours les pages, des tas de photos de mannequins hommes et femmes posant en maillot de bain avec un surf à la main. C'est fou ils sont tous tellement...bronzés. Ah c'est rageant ! Je suis censée faire quoi moi avec ce dossier ? Bon allez Bianca, tu as travaillé dans une entreprise renommée, tu as eu tes études avec de bons résultats, prouve qu'ils ont besoin de toi ici. J'active alors mon mode sérieux et travailleuse à fond. Je sélectionne alors les photos où l'entreprise est la plus mise en valeur, avec le meilleur éclairage, le meilleur angle de vue, la meilleure pose. Une fois fait, je m'embarque dans des sortes de montages plutôt réussi dont je suis assez fière. Après quelques heures de boulot éprouvant je saute de joie, j'ai réussi à faire quelque chose de pas mal. J'ouvre alors un moteur de recherche et ouvre youtube, ça mérite bien un peu de musique. Je me mets alors à chanter ma chanson préférée, debout sur ma chaise en dansant. « I've got a pocket, got a pocketful of sunshine ! Take me awaaaaaaaaaay, a secret plaaaaace! ».


Mais sans que je m'y attende quelqu'un frappe à ma porte. Je saute de ma chaise, me rassois en éclair, me recoiffe vite fait et surtout j'arrête la musique et plonge mon nez dans un dossier.Je lance alors un léger « Entrez ! » plein d'en train. Je ne vais pas me cacher, je me doutes bien qu'on m'a entendu. Je relève la tête vers mon visiteur, tiens donc le directeur de com. Il est quand même pas mal il faut le reconnaître, enfin bon les dragueurs comme lui ne cherchent jamais du sérieux, un homme qui mets une nana dans son lit tous les soirs bof. Et il a l'air de ce genre là, je ne fais pas d'illusions, mais je me dis qu'on pourrait devenir amis. " Je me demandais si ça te dirait d'aller manger un bout dehors à midi ? Je pensais à un restaurant sympa au bord de mer, ça te ferait connaitre un peu le coin ! "  Qu'est-ce que je disais ! Je jette un œil à ma montre et sens mon estomac se tordre, en effet il serait temps de manger. Je fais une moue hésitante et remue mon nez. Plage, restaurant, bord de mer, visite du coin, pourquoi je refuserais, tellement de choses intéressantes ! « Toi j'aime bien tes idées ! Laisse moi mes affaires prendre  et j'arrive Prince William ! » Je lui souris, un léger rire aux lèvres. Cette semaine je suis brune, oui j'ai déjà changé depuis mon arrivée, il faut s'y faire. J'attrape mon sac avec mes affaires dedans, depuis que je suis ici je me déplace automatiquement avec crème solaire, maillot et serviette, pour parer à toutes les éventualités voyez vous ! « Voilà ! Je suis prête ! Allons ! Allons..-y ? Corrige moi pitié si je fais des fautes, c'est gênant. » Je baisse la tête et me mors légèrement la lèvre, avec un sourire léger comme toujours. Sourire c'est une des mes occupations préférées. J'emboîte le pas à William, me pare de mon chapeau et de mes lunettes de soleil et me retrouve dehors. Je tournoie un instant pour m'emplir de ce bain de soleil, ah j'aime ces îles. « Quoi ? Tu me trouves étrange ? Ça me change d'Allemagne, tu sais ! » après avoir marcher quelque temps je m'arrête, me rendant compte que je ne savais absolument pas où aller. « Ho, eh bien je te suis ! Ou tu m'emmènes alors ? Est-ce une invitation professionnelle ou comptes-tu me payer le resto en gentleman ? » Je lui fais un clin d’œil avant de rire. Il me fait rire, mais je ne répéterais pas ce diction sur les femmes qui rient, à moitié dans ton lit ! Je prends Will par le bras, prête à le suivre.

© EKKINOX

_________________

Please don't say you love me..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Métier : Directeur communication d'une entreprise de surf
Statut : Divorcé
Messages : 110
Points : 71
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: Re: let me introduce you to my universe, our universe ( Bianca )   Jeu 3 Juil - 19:37



let me introduce you to my univere, our universe


Séduire n'a jamais été un problème pour moi et autant dire que je ne m'en gâche pas vraiment. Je suis attirant, je le sais. Sans prétention mais les femmes ne sont pas trop discrètes donc c'est assez facilement repérable. Et puis en plus du physique, j'ai aussi ce coté charismatique, contrairement à mon meilleur ami qui peut se retrouver muet comme une carpe face à un joli décolté. Ce n'est pas faute d'avoir essayer par tous les moyens de décoincer ce grand timide mais ce n'est pas chose mince à faire, je vous assure. Enfin bon, j'arrive donc assez confiant dans le bureau de notre nouvelle assistante mais comme à chaque fois que mon regard se pose sur elle, je perds quelque peu mes moyens. Mon assurance inconditionnelle perd de son envergure et mes mots se font plus hésitants. C'est moi le supérieur, c'est moi le natif du pays, j'aurais toutes les raisons d'être à l'aise contrairement à elle qui est étrangère, nouvelle, et assistante. Mais ça n'a pas tellement l'air d'être le cas, mis à part pour son accent et sa syntaxe assez originale. Je souris d'ailleurs à sa première réponse à peine inversée mais n'oses pas de suite le lui dire, histoire de ne pas mettre mal à l'aise ma jolie brune. Oui " ma ", oui " jolie " et oui " brune " depuis quelques jours apparemment. Totalement imprévisible, j'adore " Ca marche ! Je t'attends, princesse "   C'est quand même assez plaisant comme surnom, que ça soit dans un sens ou dans l'autre. J'attends donc dans le bureau pendant qu'elle rejoint le porte manteau à l'arrière pour récupérer son petit sac, qui lui correspond totalement. Une vraie femme. Etrangère avec des gouts un peu spéciaux, certes, mais une femme tellement élégante et charismatique.

Puis elle revient, et me lance qu'on peut y aller, enfin une nouvelle fois à sa façon, ce qui me fait instinctivement sourire. J'espère qu'elle ne prend pas ça pour de la moquerie, je la trouve juste craquante à vrai dire mais je ne peux pas franchement le lui avouer ainsi. " Oui allons-y, c'est ça ! Et vu que t'en parles du coup.. C'est laisses moi prendre mes affaires, et pas l'inverse " lançais je avec un petit sourire en coin " Faut juste remettre les mots dans l'ordre, un peu comme un scrabble avec des mots ! C'est mignon, t'inquiètes pas "  Histoire de rassurer un peu ma très chère interlocutrice. Nos rires se mélangent alors, le mien charmé, le sien peut-être un peu gêné mais c'est bon enfant. Elle doit bien comprendre que je ne suis pas du genre moqueur, encore moins avec elle, elle n'a donc aucun soucis à se faire. Nous ne tardons pas à arriver à l'extérieur du batiment, une fois que la princesse finit de s'équiper pour affronter le soleil. Et oui, pour une Allemande et sa peau translucide, ce soleil insulaire est dangereux. Dangereux certes, mais à la voir agir, ça n'enlève rien au plaisir que lui procure ce beau temps. Et évidemment, une nouvelle fois ébahi devant sa beauté, je ne peux m'empêcher de sourire, visiblement avec très peu de discrétion car elle le remarque. " J'imagine oui ! Qui sait, tu me feras peut-être visiter ton Allemagne un jour ! " Tu nous vois pas tous les deux se baladant dans les rues de Berlin à la recherche de tout ce que tu pourrais me faire connaitre ? Moi si, je l'imagine, mais je n'aurai pas le courage de te le dire.

Nous nous mettons donc en route, du moins je me mets en route et la guide dans la  bonne direction sans vraiment lui préciser mais elle se rend très vite compte qu'elle ne sait absolument pas où elle va et c'est bien le but. Sinon où est l'intéret de la surprise ? Et où est-ce que je marque des points si je ne la fais pas un peu rêver ? Surtout que pour une étrangère, il y a mille et une façons de la faire rêver ici. J'ai donc le choix et je ne vais pas m'en priver " Ah ça tu verras, surprise ! Et c'est incompatible ? Disons que c'est une invitation faite par un professionnel gentleman ! " répondis je en suivant son rire, mais je reprends assez vite "  Le genre de mec qui se sert de l'excuse du boulot pour inviter une femme, tu vois.. Moyennement subtile mais ça marche ! " Autant l'assumer, et puis au moins ça la fera sourire, j'en suis persuadé. C'est mignon un homme qui assume non ? Et les femmes aiment les hommes mignons que je sache. En plus d'être mignon, je lui montre clairement que je m'intéresse à elle et même si elle ne pense pas de suite au coté plus qu'amical, elle se sentira au moins intégré dans le groupe. C'est tout ce qu'elle recherche, se sentir bien. Et je compte tout faire pour que ça soit le cas. " Et sinon, comment tu te sens ici ? La plage, les palmiers, le soleil et les surfeurs, pas trop dur à encaisser ? " lançais-je ironiquement tout en continuant de marcher, nous rapprochant de plus en plus de la petite crique où je voulais l'emmener. Vu d'ici, une bonne partie du littoral est à la disposition de nos yeux émerveillés, autant les siens qui découvrent que les miens qui ne s'en lassent pas. " On approche ! Ca te plait ? "



_________________

Soyons différents, ensemble.
She’s just watching the clouds roll by and they spell her name like Lois Lane, and she smiles. Oh the way she smiles. She’s talking to angels, counting the stars, making a wish on a passing car. She’s dancing with strangers, falling apart. Waiting for Superman to pick her up in his arms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Métier : Assistante du gerant d'Easy Surf
Statut : Célibataire
Messages : 102
Points : 145
Date d'inscription : 01/05/2014

MessageSujet: Re: let me introduce you to my universe, our universe ( Bianca )   Jeu 17 Juil - 19:19


Let me introduce you to my universe, our universe
AVEC WILLIAM

Sortir un peu de mon bureau et visiter les îles, qui plus est en assez charmante compagnie, me mit en joie. J'étais arrivé il y a à peine deux semaines et je n'avais pas vraiment eu le temps pour les visites touristiques et les escapades en forêt. J'avais dû m'occuper des tas de paperasses, la maison, le compte en banque, le téléphone, mon boulot, et plus important la langue. Parlons en de la langue... Je faisais encore pas mal de fautes mais le pire c'est que je n'étais même pas au courant étant donné que je ne connais pas la langue sur le bout des doigts. Heureusement William était de ceux qui vous corrige sans se moquer ou vous rabaisser. Et puis ce n'est pas tout le monde qui m'appelle Princesse, c'est assez flatteur. Je rougis tandis qu'il rectifiait une de mes précédents phrases et tentait de m'expliquer un peu les tournures.  " Faut juste remettre les mots dans l'ordre, un peu comme un scrabble avec des mots ! C'est mignon, t'inquiètes pas "Je souris et baissai la tête, pensive. « Oh je vois... Laisse moi prendre mes affaires alors... » Je la relevai en éclair, ravie. « Super ! Merci ! » J'étais enfin dehors, au soleil, avec ma peau blanche, ce qui ne m'empêche pas d'adorer les bains de soleil ! Voyant que William me dévisageait en souriant je m’enquérais de lui demander si quelque chose n'allait pas, peut-être me trouvait-il étrange. Mais sa réponse me fit comme un choc, l'emmener en Allemagne avec moi ? Lui et moi, un voyage, comme...un couple ? Pff mais non Bianca, les amis voyagent ensemble parfois ! Je lui souris à mon tour de toutes mes dents. « Oh mais peut-être bien, si tu es sage ! » Mais ne serait-ce pas à lui de me dire ça plutôt, après tout c'est moi l'employée et lui le patron. Mais bon on parlera hiérarchie plus tard. Pour l'instant je me contentai de suivre ce grand blond avec comme seule indication une « surprise faite par un professionnel gentleman». Alors ça ça promets. Mais je devais avouer que j'étais assez curieuse, j'étais du genre à adorer les surprises. Qui n'aime pas les surprises. Ce n'est pas comme si mon ex m'en faisait beaucoup, ou alors c'était assez douloureux comme surprises.

Quand William m'avoua que c'était en fait une technique cachée je ne pus m'empêcher de rire, au moins il s'assume et c'est vraiment drôle. J'ai l'impression qu'il a pas finit de me faire rire celui là. Je viens d'arriver mais je commences à me sentir vraiment bien, il faut dire que je suis quand même chanceuse, je suis pas mal entourée.
Je me laissai totalement guidée, mes pieds avançant par rapport aux siens. Alors que nous commencions à marcher sur la plage je divaguai en pensant à la couleur de mes cheveux, oui c'est très Biancien de divaguer ainsi. " Et sinon, comment tu te sens ici ? La plage, les palmiers, le soleil et les surfeurs, pas trop dur à encaisser ? " J'étais en train de me demander s'ils ne seraient pas mieux en roux en ce moment, avec les reflets du soleil. « Tu penses pas que je devrais me teindre en rousse pour les jours à venir, ce serait bien avec les reflets du soleil non ? » Ce n'est qu'après coup que je me rendis compte qu'il m'avait posé une question, je déglutis et commençai à paniquer. « Oh mon dieu ! Oh pardon ! Je ne voudrais pas que toi tu crois que moi je ne m’intéresse pas à ce que tu dis ! » Dans ma panique je heurtai une pierre et manquai de tomber dans le sable, par réflexe je m'accrochai de toutes mes forces aux bras de William et me retrouvai la tête contre son torse. Quelle situation...cocasse ! J'eus le temps de constater qu'il n'avait pas sécher les heures de musculation en tout cas... Gênée je me redressai, n'osant pas vraiment le regarder et en même temps j'avais envie d'éclater de rire. Vous devinez que je ne pus me contrôler, j'éclatai donc de rire. « Oh la la je suis désolée ! Je suis maladroite ! Pour enfin répondre à ta question  je commence à me sentir vraiment bien ici, j'ai encaissé bien plus dur tu sais ! Là c'est parfait ! » Dans mes divagations je ne me rendis pas compte que nous étions pratiquement arrivés. Je jetai alors un œil aux alentours et en restai bouche bée. La vue était simplement magnifique, époustouflante. « William mais c'est... magnifique ! Alors c'est là que tu voulais m'emmener ? » J'avais envie de lui sauter au coup mais je me retins, ça pourrait être mal interpréter et ce n'était pas ce que je voulais.
Cette petite crique était vraiment de toute beauté et l'idée de manger ici tout en contemplant la mer me rendait très joyeuse. Comme une enfant je me mis à sautiller sur place. « Oh oui je suis un peu folle, il faudra t'y habituer ! »
Voulant me rapprocher un peu plus de cet endroit paradisiaque j'attrapai Will par la main et me mis à courir dans le sable en l'entraînant. Mais courir dans le semble n'étant pas mon sport de prédilection je nous fis chuter et me mis à rire. Bon allez Bianca, la pause déjeuner ne dure pas éternellement, reprends un peu de sérieux. Toujours allongée dans le sable jetai un œil à Wiliam avant de sourire. « Bon alors, tu m'y emmènes à ce fameux restaurant ? »  

© EKKINOX

_________________

Please don't say you love me..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Métier : Directeur communication d'une entreprise de surf
Statut : Divorcé
Messages : 110
Points : 71
Date d'inscription : 30/06/2014

MessageSujet: Re: let me introduce you to my universe, our universe ( Bianca )   Dim 20 Juil - 15:09



let me introduce you to my univere, our universe


" Mais je suis toujours sage voyons, mademoiselle ! " répondis je avec un soupçon d'ironie totalement volontaire. J'aime jouer, voir me mettre en scène, je n'ai aucun problème avec ça. D'autant plus que la jeune femme semble apprécier celà. Ca détend l'atmosphère entre nous, nous faisant oublier le lien patron/assistante qui nous unit. Je ne suis pas un ferveur admirateur de l'autorité, et c'est d'ailleurs pour ça que j'ai voulu me mettre à mon compte : pour ne pas subir l'autorité débile des idiots au dessus de moi. Ce n'est du coup pas dans mon tempérament de rabaisser mes employés et de me vanter d'être le chef, bien au contraire. La preuve avec ce déjeuner que j'offre aujourd'hui à Bianca, la faisant sortir de son boulot, sans penser une seule seconde qu'elle ne sera pas opérationnelle pour son travail. Tant pis, on est d'abord là pour profiter. Une jeune allemande qui débarque aux îles Cook se doit de visiter avant de se noyer dans le travail, voilà ma philosophie. Et vu l'entrain qu'elle met à me suivre à l'extérieur, je pense que cette philosophie de vie ne lui déplait pas. Elle est tellement enjouée que lorsque je lui demande comment elle se sent, elle ne m'écoute carrément pas et me parle de sa couleur de cheveux. Instinctivement, un regard surpris s'affiche sur mon visage, regard qu'elle remarque évidemment, et qui la fait se reprendre. Mais alors que j'allais lui dire de ne pas s'inquièter, que ce n'était pas grave, elle me tombe littéralement dans les bras, trébuchant sur je ne sais quoi. Je ne peux m'empêcher de rire face à sa maladresse tant physique que moral et réponds " Hé, détends toi ! T'es chargée à coup de piles inépuisables ou quoi ? Et sinon, oui je pense que le roux ça pourrait t'aller très bien.. J'adore les rousses ! "Je souris à la jeune femme après mon petit compliment, ou du moins à ce qui y ressemble et finis par lacher sa taille où mes mains étaient posé. Je n'y peux rien, c'était juste pour la rattraper ! je suis innocent !

La conversation change vite de sujet quand elle aperçoit enfin la petite crique devant laquelle je voulais l'amener, crique qui semble lui plaire, pour mon plus grand plaisir et soulagement. En même temps, vu la beauté du paysage, il aurait vraiment fallu qu'elle soit compliquée pour ne pas aimer. J'aime voir ses yeux écarquillés, émerveillés devant le paysage. Vous savez ce regard qu'ont les enfants à Disney Land ? Elle a exactement le même et c'est tellement agréable de voir qu'on peut procurer autant de joie à quelqu'un en faisant si peu de choses. Elle croque la vie à pleines dents, loin de tous ses gens qui se plaignent pour des bétises. J'adore ça. " Evidemment que c'est là ! J'ai totalement craqué devant cette crique quand je suis arrivé ici alors je voul.. " je n'ai pas le temps de finir ma phrase qui tire en longueur que la jolie rousse est déjà parti à toutes jambes, m'attrapant la main, en direction du sable. De l'enthousiasme, encore de l'enthousiasme. Sa joie de vivre est communicative. Dans sa course elle me dit qu'elle est folle mais qu'il va falloir que je m'y habitue. Non sérieux ? J'avais pas remarqué ! Je ris à cette phrase et lui réponds " Je m'y suis déjà habitué ! " en lui lachant un large sourire complice. J'adore être avec elle, passer du temps avec elle, et elle doit bien s'en rendre compte. Du moins, si elle n'est pas trop occupé à scruter le paysage. Elle m'entraine donc jusqu'au sable mais tout le monde sait, sauf peut etre les allemandes, que courir dans le sable ce n'est pas comme courir sur le sol ferme, et elle tombe lamentablement dans son élan, me faisant tomber avec elle, sur elle à vrai dire. Une fois de plus, son attitude me fait rire. Mais pas un rire moqueur, un rire amusé plutot, un rire de joie vous voyez. Toujours très proche d'elle, je la regarde, troublé par la situation. Elle est encore plus belle de près, c'est fou. N'arrivant pas à sortir un mot, c'est elle qui prend les devants et me demande de l'amener à ce restaurant. Je souris alors et me relève en attrapant la main de Bianca dans la mienne " C'est comme si on y était déjà ! " et puis je réalise que le chemin est encore un peu long sur le sable et qu'elle risque de ne pas controler ses pieds ma petite allemande, ce qui me donne une idée à la façon prince charmant. Sans vraiment lui demander son avis, je l'attrape dans mes bras, mes mains soutenant son dos et ses cuisses, et lui dis en riant " Pour plus de sécurité, il vaut mieux qu'on y aille comme ça .. " Je finis ma phrase par un petit clin d'oeil; à interpréter comme bon lui semble.  

En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, nous nous retrouvons sur la petite terrasse en bois du restaurant, terrasse sur laquelle nous arrivons tel un petit couple. Vu de l'extérieur je suis sur qu'on est mignon, voir qu'on fait des envieux. " Et voilà Princesse, t'es enfin arrivée à bon port et en un seul morceau ! C'était pas gagné ! " lançais je en me moquant un peu d'elle. Taquin sur les bords, je ne pourrais pas me changer, je suis comme ça. Sans attendre l'aval du patron que je commence à bien connaitre, j'emmène la jolie blonde jusqu'à une petite table au plus proche du sable, avec une vue imprenable sur la mer, encerclée par les deux falaises qui forment la crique. Une vue magnifique, introuvable ailleurs. Après plusieurs années à vivre ici, ça m'émerveille toujours autant. La laissant s'installer et admirer, j'interpelle le serveur pour lui commander deux cocktails en apéritif avant de reposer mon regard sur la magnifique femme avec laquelle je viens déjeuner. Moi aussi j'aurai droit à une belle vue aujourd'hui, j'ai tout gagné. " Avoue que je suis pas mal dans le rôle du prince charmant ! J'y travaille avec les nouvelles assistantes, t'en penses quoi ? "En fait je n'ai fait ça qu'avec elle, parce qu'elle c'est Bianca et que Bianca c'est Bianca mais j'ai ce coté joueur qui ne me quittera pas, c'est comme ça.

_________________

Soyons différents, ensemble.
She’s just watching the clouds roll by and they spell her name like Lois Lane, and she smiles. Oh the way she smiles. She’s talking to angels, counting the stars, making a wish on a passing car. She’s dancing with strangers, falling apart. Waiting for Superman to pick her up in his arms.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: let me introduce you to my universe, our universe ( Bianca )   

Revenir en haut Aller en bas
 

let me introduce you to my universe, our universe ( Bianca )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AITUTAKI :: Quartier Isis-